Empathie et compassion – comment développer nos super-pouvoirs

Empathie et compassion – comment développer nos super-pouvoirs

14 novembre 2018 0 Par Vincent

Sandra Cardot se définit comme une empathe, une personne très sensible capable de ressentir les énergies des autres. Le décès de son père la pousse à entreprendre une vaste introspection et une analyse de la souffrance humaine, démarche qui l’amène à développer un sentiment de bienveillance envers la vie sous toutes ses formes.

Soigner ses émotions pour guérir le monde

Son livre Empathie et compassion est un appel à une prise de conscience globale sur notre manière égotique de fonctionner qui est en train de mener l’humanité droit dans le mur.

Les antidotes à ce comportement néfaste ne sont pas à chercher aux confins de l’Univers puisqu’ils se trouvent en nous, dissimulés juste derrière notre inconscience, produit de notre égo.

Ces remèdes sont l’amour, la bienveillance, la compassion, toutes les émotions révélant l’authentique beauté d’un être humain. Ces dispositions d’esprit constituent la porte d’accès aux capacités exceptionnelles enfouies au plus profond de nous.

En plus de nous permettre de libérer notre potentiel illimité tout en vivant une vie lumineuse, elles sont certainement les seules alternatives pour que l’humanité ne sombre pas encore plus profondément dans la souffrance et le chaos et puisse enfin bâtir un monde de paix et de joie.

Réveiller l’empathe en nous

Bien que son absence se fasse cruellement ressentir chez beaucoup, l’empathie est pourtant un sentiment tout à fait naturel autant chez l’être humain que chez de nombreuses autres espèces animales. Des sentiments d’amour, de compassion ou encore de respect vont provoquer une sécrétion d’hormones, communément appelées hormones du bonheur : dopamine ocytocine, sérotonine, toutes ces hormones procureront une sensation de profond bien-être chez l’individu.

Les neurones directement liées à la capacité d’empathie sont les neurones miroirs. Ces neurones nous permettent de nous mettre à la place d’une tierce personne et de partager ses émotions, voire ses sensations.

Entraîner son esprit

C’est là où la complexité de notre cerveau, réceptacle de la conscience, laisse à penser que l’être humain constitue la forme d’intelligence la plus élevée parmi les créatures terrestres. Formidable outil aux capacités dépassant largement les machines les plus perfectionnées inventées par l’homme, le cerveau humain peut représenter un grave danger pour les autres espèces sans une pratique régulière pour l’éduquer à fonctionner de manière cohérente, c’est-à-dire pour le bien du Tout. Il est donc capital de le nourrir d’émotions positives afin de créer des circuits neuronaux orientés vers le bonheur, la joie et la paix et non vers la tristesse, la colère ou la destruction.

La méditation est bien évidemment un des moyens les plus efficaces pour développer son empathie. Elle vous permettra de vous recentrer dans le moment présent et d’accueillir vos émotions sans vous y identifier, comme le préconise le célèbre maître spirituel Eckhart Tolle. La non-identification au mental est très importante pour les empathes. Sans celle-ci, ils risquent d’être submergés par leurs émotions et perdre le contrôle d’eux mêmes, produisant des émotions nuisibles pour eux et les autres.

Cultiver la bienveillance

Comme n’importe quel autre domaine, l’empathie peut se développer par l’entraînement. Commencez donc votre journée du bon pied en saluant les personnes que vous rencontrez, en leur adressant un sourire, sans oublier bien sûr de les remercier aussi souvent que possible.

Remercier les autres est une méthode qui peut s’avérer efficace pour travailler son empathie. La gratitude est un sentiment très puissant qui vous fera ressentir de l’amour pour les autres êtres vivants, créant un lien invisible entre eux et vous.

Par contre, inutile de jouer au bon samaritain avec des personnes qui ne désirent pas être aidées. Cette attitude relève plus de l’ego, assoiffé de reconnaissance et persuadé de détenir les clés à tous les problèmes, que de l’attitude empathique.

L’authentique empathe, libéré du besoin de projeter ses propres peurs sur autrui, respectera les choix de chacun, aussi étranges puissent-ils paraître. Conscient des différences propres à chaque personne, il n’empiétera jamais sur le chemin de quiconque tout en se maintenant dans un état empathique vis-à-vis des autres.

De l’empathie à la compassion

La compassion est la “capacité sublimée de l’empathie”. La compassion induit un sentiment de bienveillance, avec en plus la volonté d’aider les personnes en détresse. Cette qualité est le fruit d’une grande maturité émotionnelle et constitue la marque de tous les grands bienfaiteurs de l’humanité: Jésus, Bouddha, Gandhi, Mère Teresa ou encore l’Abbé Pierre.

La pratique de la compassion à grande échelle constitue certainement la seule issue pour sortir l’humanité du bourbier dans lequel elle se trouve enlisé. Tout comme l’empathie, le meilleur moyen pour faire grandir la compassion dans son coeur est de décider d’aider les autres autant que possible.

Soyez donc attentif aux gens qui vous entourent et faites de votre mieux pour les supporter, les soutenir, les aimer. Petit à petit, vous adopterez une attitude altruiste vous libérant du joug de l’ego et ouvrant toutes grandes les portes de votre âme.

Une vie pour le Tout

Avec son livre Empathie et compassion, Sandra Cardot nous offre un ouvrage tout en légèreté à lire aussi souvent que nécessaire afin de s’imprégner des perles de sagesse qui y résident. Ne pas tomber dans les griffes du mental exige une attention de tous les instants mais une rigoureuse autodiscipline vous permettra de sortir du piège de votre ego et de privilégier une attitude aimante et compatissante envers les autres.

Empathie et compassion donne les clés pour vivre une vie plus heureuse et pleine de sens grâce aux incroyables pouvoirs qui sommeillent en nous et ne demandent qu’à être éveillés.