Les secrets du lâcher-prise – Une approche globale corps, âme et esprit

Les secrets du lâcher-prise – Une approche globale corps, âme et esprit

6 septembre 2018 0 Par Vincent

Sans être à proprement parler un manuel de méditation, Les secrets du lâcher-prise offre une bonne vue d’ensemble sur l’attitude à adopter pour vivre une vie en accord avec les principes universels.

L’auteur du livre, Olivier Manitara, se proclame descendant de la véritable tradition essénienne.

Celle-ci, à la différence de la grande majorité des religions et courants spirituels existants, se veut être une pratique empirique. Aucun dogme ni croyance ne sont imposés dans l’essénisme mais des outils sont proposés à l’essénien afin de faire la découverte de son Moi spirituel le plus profond.

Les quatre éléments

L’harmonisation avec les quatre éléments constitue un des piliers de la tradition essénienne.

Chaque élément est représenté par un archange: Michaël pour le feu, Raphaël pour l’air, Gabriel pour l’eau et Ouriel pour la terre.

On retrouve ces éléments à tous les niveaux: physique, mental, énergétique, spirituel…

Selon les esséniens, l’homme est constitué de quatre corps le reliant aux mondes subtils. Malheureusement, l’homme s’étant coupé de sa nature véritable, ces corps se sont atrophiés et ont laissé entrer le désordre et la maladie dans l’individu.

L’homme et l’image du lac

Pour mieux illustrer ce propos, Olivier Manitara compare l’homme à un lac.

Le fond du lac représente le corps physique. Il contient l’eau du lac, correspondant à ce qui constitue la personnalité. Si l’eau du lac est agitée, toute la vase se trouvant au fond du lac va remonter à la surface, salissant l’eau et la troublant, empêchant la lumière du soleil de la traverser.

Lorsque l’homme arrive à faire redescendre la vase au fond du lac, il s’ouvre à la lumière et aux images provenant des hauteurs célestes.

Cette représentation symbolique de l’évolution spirituelle de l’homme peut donc être exprimée de la manière suivante:

Au départ, l’homme s’identifie entièrement à son corps physique (la terre), inconscient de l‘existence de ses autres corps.

Lorsque l’homme, par la pratique de l’immobilité, arrive à calmer ses pensées et émotions (l’eau), il devient réceptif à des pensées de mondes supérieurs (l’air).

Si l’homme se laisse imprégner par ces pensées et poursuit sa quête de sa véritable identité, il aura accès à la lumière de l’Être immortel (le feu) et deviendra un initié.

L’objectif est donc de réactiver ces corps via des méditations, des mouvements d’énergie, des répétitions de mantra…

L’union avec les quatre éléments

Pour ce faire, les méditations à l’air libre sont privilégiées afin de se reconnecter naturellement à la Terre Mère.

Assis en face d’un plan d’eau, l’homme se retrouve ainsi au milieu des quatre éléments, se laissant imprégner par eux.

Relâchant toutes les tensions dans son corps et son esprit, l’homme, unissant sa conscience aux quatre éléments, devient alors réceptif à leurs influences positives.

La terre offre une assise stable, l’eau éveille les facultés latentes en l’homme, l’air lui donne un aperçu de la magnificence de dimensions plus élevées et le feu le ramène à sa vraie nature, au Je Suis.

Bien d’autres outils sont offerts au lecteur dans Les secrets du lâcher-prise et un chapitre entier est consacré uniquement aux méditations esséniennes à la fin du livre.

Le corps d’eau

Toutes les pensées, les émotions, les désirs, forment ce que l’auteur appelle “le corps d’eau”.

Ce corps d’eau anime le corps physique, lui donne la vie. Il est relié au corps d’eau du monde, duquel il reçoit d’innombrables influences et sur lequel il exerce également une influence.

Pour atteindre des états de conscience plus élevés, il est donc capital de cultiver l’immobilité physique et mentale, de manière à laisser le corps d’eau s’imprégner d’influences bénéfiques.

Même en vaquant à ses occupations quotidiennes, l’homme doit toujours être le vigilant observateur de son corps d’eau. Est-ce que mes paroles et mes actes reflètent réellement mon Moi, ou sont-elles juste le fruit d’un conditionnement externe? Qu’en est-il de mes désirs et émotions, rendent-ils mon eau belle et pure, ou au contraire la contaminent-ils?

Cette observation constante des pensées et leur soigneuse sélection rendra celles-ci de plus en plus lumineuses, transformant l’homme en profondeur.

Rien n’a besoin d’être créé pour s’élever, il suffit juste d’arrêter de polluer ses pensées et attendre dans la confiance que son vrai Moi se manifeste.

En plus de l’élever spirituellement, cette méthode permettra à l’homme de jouir d’une santé parfaite.

Reconnaître sa pluridimensionnalité

À l’heure actuelle, la grande majorité des gens portent leur attention sur leur corps physique. Les hommes se considèrent comme des individus coupés les uns des autres, ignorant totalement les autres dimensions de leur être.

Cette identification au mental engendre un profond égoïsme, maintenant l’homme dans la souffrance et l’illusion.

Pourtant, l’égoïsme n’est pas une mauvaise chose en soi, nous dit Olivier Manitara. Lorsque l’individu comprend que son intérêt passe par le bien de tous les êtres, son système de valeur sera renversé et il se mettra alors à travailler pour le grand Tout.

Le cinquième élément

Les secrets du lâcher-prise contient des perles de sagesse donnant au lecteur une base solide sur laquelle s’appuyer dans son périple spirituel. L’enseignement essénien propose aux disciples des outils puissants mais néanmoins accessibles à tous. Une fois libéré de ses illusions, sa pensée unie à l’intelligence cosmique, l’homme reprend alors sa place et devient le cinquième élément, l’incarnation de Dieu.

Tous mes remerciements au pasteur essénien Gérard Petitbois pour sa précieuse collaboration lors de la rédaction de cet article.